Le Cercle des Ornais de Paris

Ce Cercle a pour dessein de constituer sur la place parisienne un véritable réseau d’influence et d’excellence au bénéfice de l’Orne et des Ornais.

Le Cercle des Entreprises Mécènes du Haras national du Pin

pinv2 Créé en 2013, sous l’égide de la Société des Amis des Haras nationaux, le Club des Entreprises Mécènes du Haras national du Pin regroupe désormais 12 entreprises ornaises qui se sont engagées pour trois ans à soutenir financièrement, dans le cadre du mécénat, les projets de valorisation et de développement du « Versailles du cheval ». Ainsi, en 2014, lors de la préparation du site à l’accueil des Jeux Equestres Mondiaux, ce Club a pris en charge la rénovation de la grille d’honneur et de la rambarde du perron du château, soutenu le programme de rénovation des remises à voitures hippomobiles, « sauvé » le denier lavoir du domaine et participé à la restauration de deux voitures de la collection du Haras, le park-drag du baron de Zuylen et un rare squelette d’exercice. Facteur d’intégration, la réalisation de ce programme, baptisé « Programme horizon 2014 », s’est également appuyée sur les structures de formation ou d’intégration du département de l’Orne, notamment le GRETA SUD Normandie ou le lycée de Giel Don Bosco. L’objectif de ce Cercle : mettre au service d’un élément essentiel du développement économique régional, facteur d’intégration et de transmission de savoirs, un réseau de chefs d’entreprises apportant compétences, moyens et souplesse d’intervention. C’est un projet de longue haleine, dans un univers incertain. La 2ème partie du projet, l’« après J.E.M. », court jusqu’à fin 2016 et concerne donc essentiellement la finalisation des réalisations engagées et la sauvegarde d’éléments du patrimoine encore dispersés. Ainsi, il est prévu de parfaire la Cour des remises à voitures hippomobiles, de terminer l’ensemble « lavoir-potager des officiers », de susciter la création d’un « Club de Bénévoles » et, notamment, de rendre présentable la collection des tableaux de Paul Le More, peintre professeur de l’École des Haras, à la Belle Époque, ou de redonner son lustre d’antan à la selle du chevalier d’Abzac, Écuyer ordinaire et page de la grande Écurie du Roi. Mais ce n’est pas tout. La diversité de ses membres, la complémentarité de leurs compétences, leur volonté de partage et de transmission font de ce Cercle un véritable « think-tank » au service d’un établissement en profonde mutation, avec une particularité : ce « laboratoire d’idées » peut prolonger ses propositions de réalisation par un soutien financier direct en leur faveur. C’est donc un projet ouvert, riche de possibilités autant que de besoins, et un Cercle prêt à accueillir tous ceux qui, partageant les mêmes valeurs et attachement au Haras national du Pin, souhaitent le soutenir par un engagement concret. Logos méceÌ€nes