Le Cercle des Ornais de Paris

Ce Cercle a pour dessein de constituer sur la place parisienne un véritable réseau d’influence et d’excellence au bénéfice de l’Orne et des Ornais.

Philippe Toussaint, Chef d’orchestre

Amoureux de l’Orne et de la musique, Philippe Toussaint a réuni ses deux passions pour en faire, voilà 30 ans, un rendez-vous très attendu. Président de « Septembre musical », il aime toujours autant mêler choix musicaux et lieux parfois insolites. Heureux comme au premier jour.

Six concerts il y a trente ans, vingt désormais, le festival « Septembre musical » a bien grandi. Les quelques passionnés des débuts sont maintenant plus de… 6 000 ! A sa tête, Philippe Toussaint. « J’ai découvert l’Orne il y a près de quarante ans. J’y ai planté ma tente, c’est une région au patrimoine magnifique. » Sa maison, non loin du Haras national du Pin, lui servira de base pour sillonner le département. « A l’époque le festival « Soirée de Normandie » se terminait et ne faisait plus rien dans l’Orne. La rencontre avec Jean-Pierrre Wallez, aujourd’hui conseiller artistique, la présence d’un mécène et des lieux incroyables ont décidé de Septembre musical », se souvient celui qui allait devenir le président d’un festival très prisé, organisé sur cinq week-ends, à travers l’Orne.

Passionné de musique classique, « mais aussi en faveur d’une musique vivante, défenseur de la musique d’aujourd’hui, sans une vision compartimentée des choses », cet ancien inspecteur des finances, né en Seine-et-Marne, président de grands établissements bancaires, souvent décrit comme « discret, élégant et urbain », allait s’attacher à associer choix musicaux et patrimoine ornais. « C’est un festival de terrain, sans frontières entre les genres », aime à souligner Philippe Toussaint.

« Dès le premier jour, j’ai eu l’idée de ne pas aller dans un seul lieu. » En 30 ans, 65 sites différents disséminés aux quatre coins du département ont accueilli un concert. Des petites églises de Ceton à la cathédrale de Sées, de la grange Villeron de la Ferté-Fresnel à l’abbatiale de Lonlay-l’Abbaye, la musique qu’il choisit veut aller partout. « Septembre musical est très enraciné sur son territoire. Il y a peu de festivals qui ont autant de lieux de concerts que de concerts. J’aime aller à la rencontre du public. Et il y a une liste d’attente des communes pour l’accueil de concerts ! », s’amuse son président.

Le bénévolat durera dix ans avant de solliciter les premières aides. Le conseil général de l’Orne s’engagera aussitôt. « On a à la fois développé le nombre de concerts et les répertoires les plus variés », témoigne Philippe Toussaint, toujours aussi passionné et heureux de ces délicieux mélanges. L’édition 2012, celle du 30ème anniversaire, n’échappera pas à la règle, réunissant « des convives prestigieux » (Laurent Naouri, le Fine Arts Quartet, les Arts Florissants…), « des œuvres célèbres » (La Messe du Courronnement de Mozart, la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak, Tosca de Puccini, le Boléro de Ravel…), sans oublier un week-end consacré à la Garde Républicaine avec toutes ses formations musicales, et « des propositions surprenantes » comme la danse électro de Blanca Li, la musique baroque chinoise et le jazz version hard bossa nova…

« 30 ans, ce n’est pas une fin. C’est toujours un début. Chaque année, une nouvelle création, il ne faut jamais s’endormir mais repartir de zéro. Le challenge reste de renouveler le programme. »  Sans attendre le 31 août, Philippe Toussaint réfléchit déjà à de nouveaux lieux et à leur future mise en musique.

• Septembre musical de l’Orne

Du 31 août au 30 septembre 2012

5 week-ends de concerts en Normandie

• Renseignements et réservations :

Tél. : 02 33 26 99 99

Mél : info@septembre-musical.com

Site : www.septembre-musical.com